G-Funk Street

Forum sur le mouvement West Coast et la musique en général
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tiz:On (Metz 57) [Interview]

Aller en bas 
AuteurMessage
G-frost
Administrateur
Administrateur
G-frost

Messages : 184
Date d'inscription : 16/01/2008
Age : 34

MessageSujet: Tiz:On (Metz 57) [Interview]   Mar 19 Fév - 15:34

Interview:





1. Comme vous le savez déjà, le talk box et l'hymne de la funk music, pour obtenir une certaine pratique
(Effets, Vocodage, Résonances, Octaves etc...) Pouvez-vous nous dire comment vous procédez?


La talk box c'est un truc de dingue, simple et complexe a la fois, frustrant au début car c'est chaud à gérer mais quel kiff après plusieurs mois d'entraînement !
Je préfère pas rentrer dans des explications techniques qui serait pas très explicite pour la plupart, je conseille à tout le monde d’aller sur le forum sur la talk box créé par le Homie mo'cheez
tout y est très bien expliqué pour ceux qui veulent se lancer dans cette aventure. Roger RIP



2. Voilà plusieurs années que vous essayez de vous appliquez dans votre activités artistiques!!! Est ce que dans l'album « Secret defonce » vous avez pu défendre le rap originaire de Metz d'une manière plus élargie?

Oui bien sur ,on a essayé de pas oublier et de représenter d'où on vient, même si je t'avoue que ce n'était pas notre 1er objectif, on fait du son pour tous, peu importe où est situé la personne qui écoute notre son.
On fait pas du rap de terroir que seul nos homies vont pouvoir aimer, on essaye de ne pas trop s'enfermer dans une logique locale, tout en représentant notre ville, notre quartier de temps en temps. Sur le projet secret défonce il y a notamment la track appelé Metzside où l'on fait référence a notre secteur. Mais le son doit rester ouvert. On voit la musique de façon internationale et interculturelle d’où le fait qu’autant de MCs différents soient sur notre album.



3. Mise à part « Roger Troutman » quelles sont vos véritables influences musicales?

Beaucoup de sons nous influencent. Bien sur à la base le P-Funk, ça c’est notre base. Le Funk est une musique puissante, avec quelque chose de brut et de dingue qui nous inspirent. Ce qu’on kiff dans le P Funk c’est les vibrations qui s’en dégagent. Tu vas voir un concert de Georges Clinton ou de Zapp et là tu comprends c’est quoi le Funk.

Le bon G-Funk peut importe ca provenance, normal ,Dj Muggs & Cypress hill les sons bien east coast, les vrais trucs : Wu Tang, Kool G Rap, Def Squad, RZA & les Wu Elements. La Soul Music, tu vois les vrais sons qui sont à la base, c’est toujours meilleur.
Y a aussi le trip hop (Portishead, Wax Tailor,massive attack), les BO de films, de manga.
Il faut écouter un maximum de (bons) sons pour avoir une vision plus large de la musique. Si tu ressers toujours la même sauce, pour toi et pour ceux qui t’écoutent ça va vite lasser. Il faut réussir à évoluer et à tenter d’autres choses de temps en temps tout en te faisant plaisir.
Y aussi l’influence du moment, tu marches dans la rue et bam ! t’as un morceau qui se met en route dans ta tête. Ça donne pas toujours du bon une fois posé mais voilà ça vient, ça repart. Il faut capter la vibe au bon moment.



4. Le G-Rap D'Outre Atlantique Rime avec « foncdé, alcools, sex, drogues, et argents facile!!! (même si la France reste assez sceptique dans ce genre de concept) pensez vous que si les artistes de votre envergure pouvaient avoir l'opportunité, d'organiser de grosses tournées européennes, ça pourrait changer les choses?

On est pas encore dans une optique live mais on y pense. Si tu fais du son tu peux pas rester enfermer dans un studio. On fera ça le moment venu mais on va quand même répondre à ta question.

En fait y a plusieurs facteurs à prendre en compte. Déjà on sait bien que la G Funk française fait pas un carton au-delà des cercles de connaisseurs. Vu que y a pas de passage en radio sur des antennes nationales et rarement de clips à la télé, c’est pas évident de fédérer ce genre de son.
Si tu veux faire des scènes faut que le public suive, surtout si tu bases tout sur une scène purement G Funk. Pour y arriver il faut peut être changer d’optique : la principale critique qui revient porte sur les textes. Si tu veux faire tourner ça il faut proposer autre chose, ou le faire en mieux, parce qu’au final ça donne un truc assez hermétique.

Je me demande aussi si les gens sont pas devenus conditionnés à écouter les trucs merdiques qui passent en boucle. A force d’entendre les mêmes trucs sur Skyrock, MCM ou MTV (qui passe quasiment plus de musique mais que des émissions merdiques), les gens peuvent s’enfermer dans un délire et être habitué à ça. On sert ou on te ressert plusieurs fois la même chose et les gens sont preneurs. Les médias ne sont pas vraiment accessibles et sont là pour du business. Heureusement qu’Internet est en place pour que les groupes comme le notre puissent exister grâce à ça.

Pour revenir à ta question on ne sait pas si des initiatives ont été prises pour faire une grosse tournée G Funk, ça pourrait être intéressant comme concept, un genre de « Up in Smoke » à la française.



5. Si un jour vous avez l'occasion de signer dans une major, dans le but de conquérir un « large publics », le feriez-vous?

Comme je t’ai dit le G Funk ne fait pas vraiment vendre. Si une major nous contacte il faudra voir comment on s’arrange. Nous on est libre c’est pour ça qu’on kiffe ce qu’on fait. On fait ce qu’on veut personne ne nous dit ce qu’on doit faire. De A à Z on fait notre truc : que ce soit au niveau du son, du visuel, de la communication, du logo (merci à Mr Greggo au passage). Pour le moment on est satisfait de ce système d’autoproduction.

Le problème avec les majors c’est qu’ils ont leur truc à faire tourner et au final tu peux te retrouver à faire de la musique qui te ressemble pas. Apres c’est un choix : soit te faire plaisir soit te faire du fric. Si tu peux faire les deux sans vendre tes fesses alors pourquoi pas ? Autant en profiter.

Il faut pas partir avec l’objectif de se faire du blé. Si tu kiffes la musique, tu fais ce que t’as à faire et t’essaies de le faire bien, de monter un projet jusqu’au bout. De toute façon le public n’est pas prêt pour écouter du P Funk. A force de vendre des produits bas de gamme, les majors niquent la vraie musique, la musique brute, la musique authentique. On te gave de produit, de sonneries de téléphone, de trucs débiles à acheter Ça tourne en rond, tout est factice, on te vend des trucs pour t’endormir. Le funk c’est un électro choc après tout le monde n’est pas orienté vers ce type de vibe. Le P Funk c’est explosif.

Tu vois les majors vont finir par disparaître de toute façon. Ils arrivent plus à gérer avec le téléchargement illégal, ils cherchent des solutions mais ils galerent. Des mecs comme Radio head ont senti que ça tournait. Ils ont mis leur CD en téléchargement gratos avec un système de donations, d’autres ont fait pareil. Au final tout leur va dans les poches et apparemment ça a plutôt bien marché. Il y a plusieurs alternatives maintenant face aux majors. Le site de Jamendo fonctionne sur ce même principe de donations, Zika load propose de vendre des albums directement en ligne aussi. Le système commence à changer, il faut savoir s’y adapter.


6. Quels seront vos futurs projets, avez vous l'intention de travailler avec des artistes de votre environnement musical?

2 projets Tiz-on Recordz sont en cours de réalisation ,tout d'abord l'album "faiko/frost",tout à l'heure ,tu nous parler de défendre ,le rap de la Metzside et bien ce projet c'est tout a fait ca
Chez nous aussi, on a de bon MC qui posent sur des sons aux influences californiennes, et cette album le démontrera avec Mr Frost qui s'est lancé dans le challenge rapologique et un nouveau venu Faiko que l'on a rencontré via Bigg Mozz (West Robotik) l'année dernière.
L'album sera produit entièrement par le Tiz-on Recordz

Le second projet, on peut le définir comme étant le ptit frère funky du Secret Défonce, c'est toujours le même principe c’est à dire un album de producteur (100% Tiz-on) mais très orienté P-Funk,il y aura beaucoup de MC de qualité, de talk box et vocoder, des chanteurs et chanteuses. On va faire ça tranquillement, prendre le temps de bien gérer pour trouver les artistes présents sur ce nouvel épisode.

A coté de ca ,on taff aussi sur bon nombre d'albums qui devraient sortir très prochainement, tel que le solo très attendu de Papillon, celui de Phrome (membre de Italianos Intocables),et sur les prochains projets de Casual, Lil Wicked, Raskal du Westside Cartel

Donc soyez attentifs ,du très lourd est à venir



7. Pour parfaire notre interview, voudriez-vous dire quelques mots à nos chers amis lecteurs?

continuez à écouter du bon son et KEEP THE FUNK ALIVE. Merci


réponses de Mr Frost et Jack Metzrine








Photos:




Tiz:on Recordz





Mr Frost





Jack Metzrine aka Cyklop





Tiz-on Recordz & Mr Greggo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dogg_Spooky
Administrateur
Administrateur
Dogg_Spooky

Messages : 149
Date d'inscription : 16/10/2007
Localisation : Metz Side

MessageSujet: Re: Tiz:On (Metz 57) [Interview]   Mar 19 Fév - 19:44

cool bien vu mec Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://g-funkstreet.forumpro.fr
 
Tiz:On (Metz 57) [Interview]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview fred schneider
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» [Interview] Interview avec David Jost pour Welt.de
» [Interview] Bill parle de l'enregistrement d'Arthur und die Minimoys 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
G-Funk Street :: Discussion :: 57 riders-
Sauter vers: